Comment gérer sa bankroll en paris sportifs ?

28 avril 2015

Définition de la bankroll : Se fixer un budget paris sportifs

En lisant ça vous vous dites sans doute que c’est la base. Pourtant l’immense majorité des parieurs ne s’est jamais fixé un budget à consacrer aux paris sportifs. C’est une grosse erreur de leur part, parce qu’en fait avoir ce capital c’est fondamental.

La bankroll ce n’est rien d’autre qu’un budget. C’est simplement une somme d’argent que vous choisissez de consacrer entièrement aux paris sportifs. Cela signifie qu’il doit s’agir d’un capital, que vous pouvez vous permettre de perdre.

Constituer une bankroll c’est donc se fixer des limites à ne pas dépasser. Ainsi vous allouez un budget à ce que vous considérez être un loisir. Tout en veillant bien sûr à ne pas miser des sommes trop importantes par rapport à vos revenus. Il ne faut pas jouer l’argent du ménage pour ne pas vous mettre dans la merde, financièrement parlant.

L’erreur classique est de ne pas véritablement se créer un capital. Et donc de jouer des sommes 5, 10, 20, 50 euros ou plus sur des tickets bien souvent en combinant plusieurs matchs. On en connait tous des joueurs comme ça, et à vrai dire c’est même la majorité des joueurs qui procède ainsi.

Bien sûr ils passeront un ou deux tickets dont ils se souviendront. Et puis ils oublieront, volontairement ou non, de parler de leurs pertes. Et comme ces parieurs ne tiennent pas de bilan, et bien ils ne verront pas qu’ils sont perdants sur le long terme. Parce que c’est celle-là, la triste réalité.

Et vous savez le pire dans tout ça ? C’est que du fait qu’ils aient gagné des paris en jouant comme ça, ils se confortent dans cette manière de parier. Ils se disent que comme ils ont réussi à gagner, c’est la bonne façon de faire.

Mais ça n’est évidemment pas la bonne méthode pour gagner de l’argent. Pire ça les mènera forcément à en perdre.

En fait comme ils ne savent combien ils parient, puisqu’ils ne tiennent pas de bilan. Ils ne se rendent même pas compte qu’ils perdent un petit peu chaque week-end. Au contraire avoir un capital vous permet de savoir si vous êtes gagnants ou non.

C’est donc ce que vous devriez faire, vous faire une bankroll, même petite. Mais avoir une bankroll c’est très bien, mais savoir la gérer c’est encore mieux.

Comment bien gérer sa bankroll ?

L’aspect le plus important, celui à ne pas négliger dans les paris sportifs, c’est la gestion de bankroll. Comme au poker, l’argent alloué aux paris sportifs doit être rigoureusement géré, sous peine de banqueroute.

Il n’y a pas de montant minimal ou maximal, puisque chacun joue selon son budget. La seule règle, et la plus importante, est de jouer avec l’argent que l’on peut se permettre de perdre.

Dans votre vie quotidienne, vous n’allez pas dépenser 100% de votre salaire le jour de votre paye. Donc dans les paris sportifs ça sera la même chose.

De façon générale, la règle c’est qu’il est fortement recommandé de ne pas miser plus de 5% de sa bankroll par pari. Si vous allez au delà, le moindre pari perdant fait de trop gros dégats à votre capital.
Pour bien gérer sa bankroll, le parieur doit aussi trouver des value bets sur lesquels parier.

La bonne gestion c’est aussi de savoir déterminer correctement sa mise. Pour déterminer cette mise on peut user de différentes stratégies, qui s’inspireront souvent de la méthode du Kelly Criterion. Le mieux étant de déterminer le montant de mise en fonction de la confiance que vous avez en ce pari. C’est de la pure logique.

Il s’agit de fixer un indice de confiance sur la réussite du pronostic. Ainsi on détermine le montant du pari en fonction de cet indice. Plus l’indice de confiance est bon, plus la mise peut être importante.

On peut par exemple choisir de noter sur 5 ou sur 10.

Prenons l’exemple d’indices de confiance d’une bankroll sur une échelle de 5. Si l’on estime que l’indice de confiance est de 5/5 on peut choisir de miser 5 % de sa bankroll. Soit un pari d’un montant de 50 euros.
A l’inverse si l’on accorde que 3/5 en indice de confiance on peut choisir de ne miser que 3 % de sa bankroll. Ce qui dans l’exemple, nous donne une mise de 30 euros.

Bien-sûr c’est un exemple, à condition de pas dépasser de 5% vous pouvez décider de miser un peu plus ou un peu moins. Le plus important c’est de comprendre le principe

Et de façon générale le principe est d’adapter sa mise en fonction de la confiance que l’on place dans le pari. La principale difficulté, ça va être est d’arriver rester lucide et de ne pas tomber dans une confiance excessive. Si vous êtes dans ce cas-là, vous allez accorder des indices de confiance de 9/10 10/10 pour des paris qui sans doute ne le méritent pas.

C’est le gros danger qui nous guette avec cette méthode, si vous sentez que ça vous arrive prenez du recul.

gestion bankroll paris sportifs

Autre méthode : plus la cote est grosse moins on mise

Cette méthode consiste à déterminer le montant que l’on mise en fonction de la cote. Plus la cote est élevée, plus on abaisse le montant de la mise. Au final le but est de gagner le même bénéfice quel que soit la côté jouée.

En restant sur notre exemple précédent d’un bankroll à 1000 euros.

On peut choisir de miser 5 % de sa bankroll (soit 50 euros) pour un pari d’une côte de 1,5.
Si le pari est gagnant le bénéfice sera alors de 25 euros.

On peut choisir de miser 2,5 % de sa bankroll (soit 25 euros) pour un pari d’un côte de 2

Si le pari est gagnant le bénéfice sera alors à nouveau de 25 euros.( Au cas où les calculs de bénéfice vous posent problème, reportez-vous à cet article)

Cela rejoint quand même pas mal l’idée de l’indice de confiance. Puisque souvent quand un pari est coté à 1,5, il nous parait plus sûr que coté à 3. Mais attention c’est loin d’être toujours le cas, c’est pourquoi nous vous recommandons de privilégier la méthode de l’indice de confiance.

Une alternative à la gestion de capital : la méthode Paroli

Il s’agit d’une méthode encore plus prudente qu’une classique gestion de bankroll. Le principe est de ne remettre en jeu que les gains des paris précédents, afin d’atteindre d’un objectif que vous aurez déterminé.

Pour pouvoir mettre en place cette méthode il faut obligatoirement réussir son premier pari. Puis vous devez faire en sorte de ne pas parier sur des cotes trop hautes afin de ne pas perdre vos bénéfices. D’une façon générale cette méthode prudente, permet de ne pas perdre d’argent aux paris sportifs. C’est d’ailleurs pour ça qu’on l’aime bien.

Vous l’avez vu, il existe donc plusieurs moyens pour déterminer la taille de la mise idéale en fonction d’un pari. En tout cas quelle que soit celle que vous choisissez, il faut maîtriser la notion de valuebet.

Comment augmenter rapidement votre bankroll ?

Le meilleur moyen d’augmenter rapidement votre bankroll est de profiter des bonus des bookmakers.

il s’agit sans doute du moyen le plus rapide de disposer d’un capital de départ un peu plus conséquent. En comparant les meilleurs bonus des bookmakers vous constaterez des différences de bonus entre les sites.

Dans un premier temps, les bonus les plus intéressants à récupérer sont les bonus “premier pari remboursé”. Ceux de Winamax et Betclic par exemple sont remboursés en cash et donc vous permettent de vous faire réellement remboursé si vous perdez votre premier pari. Ainsi dans le pire des cas, si vous perdez ce pari, vous récupérez entièrement la somme que vous aviez misé. C’est la meilleure façon de faire augmenter sa bankroll, sans prendre des risques de taré.

Il est aussi intéressant pour vous de vous inscrire sur plusieurs sites afin de bénéficier d’autres bonus de bienvenue intéressants. Et d’avoir votre budget réparti sur plusieurs sites de paris en ligne.

gérer bankroll paris sportifs

Toujours gérer sa bankroll : la clé du succès dans les paris sportifs

Ne pas gérer correctement sa bankroll est l’erreur classique commise par la majorité des débutants. C’est d’ailleurs la principale raison qui explique pourquoi plus de 90 % des parieurs perdent de l’argent.

Vous aurez beau être un très bon pronostiqueur, si vous n’êtes pas rigoureux sur la gestion de votre capital vous irez droit dans le mur. Le plus important est donc de se tenir aux règles que l’on s’est fixée est de ne jamais en déroger.

En effet envoyer par exemple 20 % de son capital dans un pari pour se refaire à la suite d’un ou de plusieurs paris perdants. Vouloir rattraper très rapidement ses pertes d’argent, c’est typiquement le genre d’erreur à ne pas commettre.

Imaginez que le pari ne passe pas et c’est tous vos efforts qui seront anéantis sur un coup de tête, alors réfléchissez bien avant. Comme la psychologie occupe une part importante dans les paris il est important d’y prêter une grande attention.

Cela semble normal qu’à la suite d’une série de paris gagnants, vous vouliez augmenter énormément vos mises. Mais là aussi il s’agit d’une erreur classique, car dans ce cas le changement de mises n’est pas justifié. Parce que dans ce cas-là, vous augmentez les mises pour gagner le plus possible.

Mais en faisant ça vous prenez le risque de perdre les bénéfices que vous aurez pourtant difficilement engrangés. Pire vous prenez le risque de tout perdre, c’est pas franchement malin.

En fait n’oubliez que le succès en paris sportifs se mesure sur le long terme. On oublie qu’une saison c’est long et surtout que les paris sportifs fonctionnent par cycle. A des séries de victoires succéderont des séries de paris perdants, il faut que vous ayez toujours en tête cette logique de long terme afin que votre mental ne vous joue pas des tours.

Car en fait gérer votre bankroll, c’est penser avant tout avec votre cerveau . Rappelez vous que c’est votre intelligence, vos capacités d’analyse et votre intuition qui vous feront gagner aux paris sportifs.

Si vous voulez gagner à coup sûr votre premier pari, alors le bonus de bienvenue Parions sport est fait pour vous.

Si vous perdez votre premier pari, il vous est remboursé à 80%, jusqu'à 100 euros.
Ce bonus vous sont versé en cash et vous pouvez l'encaisser sur votre compte bancaire si vous le souhaitez. C'est sans aucun risque. Je gagne sur Parions Sport

Aide ton pote qui perd tout le temps, partage 🙂

12 commentaires