Qu’est ce qu’un pari handicap ?

29 juin 2019

Un peu d’histoire (récente)

Première précision importante, les paris sportifs à handicap ne sont pas réservés aux personnes en fauteuil roulant. Ils ne portent pas non plus sur les jeux paralympiques.

Allez il est temps de mettre fin à ces tentatives ratées d’humour, j’enfile mes lunettes de mec sérieux et je vous explique.

Déjà ce qu’il faut savoir c’est que les paris à handicap existent depuis très longtemps à l’étranger. Notamment au Royaume-Uni qui est vraiment l’antre du paris sportifs, là bas c’est un type de paris qui est très populaire.

Or pendant longtemps ce type de paris était interdit en France. D’ailleurs jusqu’à 2010, les paris sportifs en ligne en général étaient interdits en France. Il y avait juste la possibilité de jouer en bureau du tabac au “cote et match” l’ancêtre du Parions sport, qui était beaucoup plus limité en terme de choix de paris.

Evidemment à cette époque, il n’y avait aucun parieur français qui s’inscrivait sur des bookmakers étrangers pour pouvoir parier quand même. Oh non, au grand jamais, ça n’existe pas et ça n’a jamais existé. 😉

Et puis en 2010 tout change, l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) a autorisé en France que les bookmakers puisse proposer des paris en ligne. En France cette instance décide des types de paris qui sont autorisés ou non en France, par exemple c’est l’ARJEL qui a décidé que les paris sur les corners sont interdits en France.

Concernant les paris à handicap, ils ont décidé de les autoriser  mais en les nommant “Ecart”. Ce qui est effectivement plus explicite pour les parieurs débutants, qui ne savent pas forcément qu’handicap signifie.

Mais en réalité c’est simplement le nom qui change car le principe est exactement le même que pour le handicap.

handicap paris sportifs

Explication sur le pari à handicap

Aujourd’hui si vous pariez en ligne, vous pouvez miser sur ce type de paris “écarts”. Si vous pariez au bureau de tabac, les paris à handicap seront présentés différemment, on en parle un peu plus loin dans l’article.

En tout cas le principe est toujours le même, il s’agit d’attribuer un écart de points ou de buts sur un match. Le but recherché par le bookmaker c’est de diversifier les paris proposés. Et surtout d’enrichir l’offre de paris proposés, le but étant que le parieur trouve le pari qui lui plait.

Et le bookmaker sait bien que si parieur content, parieur fait chauffer la carte bleue.

Les paris à handicap c’est surtout utile pour reéquilibrer les cotes quand le match est vraiment déséquilibré, ou simplement lorsqu’un favori se détache. Le bookmaker va donc alors estimer la cote qu’il attribue à tel ou tel handicap.

Pour vous parieur, ça peut rendre le pari plus intéressant en terme de niveau de cote et donc plus rémunérateur.

Parce qu’en effet suite à votre analyse, souvent vous aurez une idée assez précise de l’écart de points (ou de buts) qu’il peut y avoir entre deux équipes. Si derrière, le bookmaker vous propose le handicap qui correspond à votre analyse, et que le pari est en plus à une cote intéressante. C’est bon à prendre !

On peut vraiment retrouver ces paris à handicap dans tous les sports collectifs : football, rugby, basketball .. etc

Exemple d’un pari handicap (ou écart)

pari avec écart de points

Comme indiqué plus haut dans l’article et pour des raisons de compréhension, chez les bookmakers les paris handicap se nomment bien souvent écart.

Ici l’exemple est tiré d’un match de rugby entre Bordeaux et Bayonne. Le bookmaker estime l’écart de point le plus probable à 8 points, c’est donc à ce niveau qu’il place le handicap.

Dès lors il applique une côte similaire à 1,80 si Bordeaux l’emporte de plus de 9 points d’écart (1er cas de figure).
Il applique une autre côté à 1,80 pour le 2ème cas de figure : si Bordeaux perd, fait match nul, ou gagne par 7 points d’écart ou moins.

Il est à noter que le pari d’un handicap de huit points n’est couvert par aucune des deux possibilités. Dans le cas suivant le handicap exact de huit points fait l’objet d’un pari spécifique côté ici à 15,00. Il s’agit d’un pari qu’il peut être judicieux de prendre en couverture pour des raisons stratégiques.

Les handicaps sans handicap nul

De plus en plus fréquemment les paris à handicap se présentent sous la forme suivante :
pari sportif sans handicap nul
Il s’agit à nouveau d’écarts entre deux équipes, la principale différence se trouve dans l’absence d’un handicap nul. Pour nous parieur, ça présente l’immense avantage de ne laisser que deux possibilités. Et donc il n’est plus nécessaire de couvrir le handicap nul.

L’intitulé du pari rend les choses assez claires, ici pour Clermont gagne par au moins 27 points d’écart, les choses sont simples :
OUI : Clermont gagne par 27 points ou + : cote à 2,25
NON : Clermont gagne par 26 points ou moins, ou fait match nul ou perd : 1,37

Souvent comme dans l’exemple ci-dessus il y aura plusieurs types d’handicap pour un match, et bien évidemment à des cotes différentes. C’est à vous de choisir l’écart qui vous semble le plus adapté, en fonction de ce que vous aurez analysé sur ce match. Bien entendu le pari classique 1X2 reste toujours disponible ainsi que les autres paris alternatifs.

Au bureau de tabac on trouvera ce même type de pari handicap mais présenté sous une forme différente

Comment fonctionne les handicaps Parions sport

Parions sport est géré par la fdj et permet d’effectuer des paris sportifs dans les points de vente physique (Bureaux de tabac essentiellement). Je pense qu’en vous disant ça je vous apprends rien. Surtout si vous êtes vieux et que avez connu les paris “cote et match”.

Au tabac la présentation de ce type de paris est différente. On va retrouver la notion plus commune de handicap, comme dans l’exemple ci-dessous :
handicap parions sport
Ici le handicap [0:1] signifie qu’on attribue virtuellement un but de plus à l’équipe présumée la plus faible, ici l’équipe 2 Sochaux. Cela revient à faire démarrer le match avec un but d’avance pour Sochaux. Ce but, on l’ajoutera au score final pour savoir si notre pari est gagnant ou non.

Ici il faut donc traduire les choses de la façon suivante.

Cas 1 : L’équipe 1 (Angers) l’emporte avec 2 buts d’écart ou plus, cet événement est côté à 2,80. L’équipe 1 passe le handicap, le résultat est 1.

Cas N : L’équipe 1 (Angers) l’emporte avec exactement 1 but d’écart, cet événement est côté à 3,05. le résultat sera handicap nul (ou HN).

Cas 2 : L’équipe 1 (Angers) fait match nul ou perd, cet événement est côté à 1,90. L’équipe 2 reste dans le handicap, le résultat est 2.

En fait ça revient exactement à la même chose que les écarts, c’est juste que la façon de le présenter n’est plus la même.

Pour ces handicaps il est aussi possible de ne pas proposer d’handicap nul en proposant des handicaps décimaux du type 1,5 2,5 etc …
En reprenant l’exemple précédent mais en mettant un handicap [0:1,5] on aura
– Angers l’emporte avec deux buts d’écart ou plus, choix 1
– Angers gagne d’un but, fait match nul ou perd, choix 2

Là encore il y a bien souvent plusieurs handicaps de disponible pour une rencontre, à vous de choisir le bon. Justement voici quelques conseils pour vous aider à gagner vos paris handicap sur le football.

Comment gagner vos paris handicap au football

Le football comme tous les sports collectifs permet de parier sur des handicaps. C’est à dire sur un écart de buts afin de rééquilibrer une supposée différence de niveaux entre les deux équipes.

Le bookmaker propose de nombreux handicaps différents afin d’intéresser un maximum de parieurs. Il existe différentes stratégies gagnantes qui permettent de profiter au mieux de ce type de paris foot.

Parier sur la large victoire

Cela consiste à parier sur la victoire d’une équipe avec un écart de 2 buts ou plus.

Evidemment auparavant, il vous faudra avoir analyser la rencontre et son issue possible. Si vous pensez qu’une équipe va facilement disposer d’une autre il vaut mieux jouer ce pari avec handicap.

techniques parier handicap foot
Ici dans cet exemple tiré du site Unibet, nous avons un cas de figure où parier la victoire simple de l’équipe de Géorgie n’a pas d’intérêt puisque la cote est basse. Si vous estimez que la Géorgie l’emportera facilement sur l’équipe de Gibraltar, vous devrez miser sur le pari plus de 3 buts ou plus de 4 buts d’écart.

Mais attention aux pièges certains favoris ont quelques fois du mal à marquer des buts face à des défenses bien organisées. C’est donc une méthode à manier avec des pincettes et qui demande beaucoup de rigueur sur les analyses faites.

Il faut aussi que vous soyez rigoureux sur la sélection des matchs sur lesquels vous voulez appliquer cette technique. Si vos choix sont bons, cette méthode vous fera gagner de l’argent.

Le favori qui peut se faire surprendre

Si à l’inverse en analysant un match vous pensez qu’un match sera bien plus serré qu’il n’y parait. Que l’équipe présumée inférieure est en réalité la “bête noire” du favori. Plus simplement vous pensez qu’il y a le potentiel pour une surprise.

Dans ces cas de figure il peut être bien plus intéressant de jouer un pari en handicap. Qui sera dans ce cas plus intéressant qu’une chance double ou qu’un 2 avec le nul remboursé.
Pari handicap contre le favori

Dans cet exemple si vous pensez la Lituanie capable de créer la surprise. Il est dans ce cas là intéressant pour vous de parier sur “Lituanie ne perd pas ou perd de 1”. Cela vous permettrait de remporter votre pari si la Lituanie gagne fait match nul ou même perd d’un but d’écart.

Il s’agit d’une façon de sécuriser son pari. En effet vous faites en sorte que votre travail d’analyse ait moins de chance d’être mis à mal par des circonstances de match fâcheuses. Par exemple un pénalty sifflé à la dernière minute.

La victoire d’une courte tête du favori

Ici l’idée est de jouer est de jouer la victoire du favori avec un but d’écart. Il s’agit d’un événement qui survient assez régulièrement et donc la cote est toujours supérieure à 3.

Le fait de jouer le favori qui l’emporte d’un but d’écart (aussi appelé handicap nul HN) est très intéressant dans certains cas de figure.

Par exemple une équipe qui est largement favorite par rapport à une autre. Mais pour laquelle vous avez constaté un calendrier bien plus intense. Selon vous cette équipe est plus émoussée physiquement et pourrait se contenter d’une simple victoire.

Effectivement il arrive que les grosses équipes qui ont un calendrier surchargé visent simplement la victoire, sans se concentrer sur la manière. En disant ça je pense à une équipe qui aurait un match de championnat à sa portée, coincée entre deux matchs de coupe d’Europe.

Ici on peut raisonnablement penser qu’une simple victoire sur ce match de championnat suffirait à leur bonheur. C’est normal vu que les joueurs ont déjà la tête à leurs futures échéances. Ici jouer la victoire du favori par un but d’écart, coté à + de 3 présente est une bonne opportunité.

En tout cas, ce pari aura bien plus d’intérêt que miser sur la victoire simple du favori dont la cote sera forcément plus basse.

Miser le handicap nul pour des matchs serrés

On peut également effectuer ces paris handicap nul sur des derbys ou des classicos qui sont en général des matchs accrochés. Ce sont des matchs dans lesquels l’outsider aura à coeur de ne pas se laisser distancer, pour une question d’honneur.

Attention tout de même avec les derbys. Ce sont des matchs où la rivalité est tellement forte qu’elle peut donner lieu à une victoire de l’équipe qui n’est pas favorite. En réalité les surprises sont courantes sur les derbys. Mais si vous voyez tout de même une victoire du favori, miser plutôt sur la victoire par un but d’écart.

Enfin cette victoire par un but d’écart peut se parier de façon plus évidente sur des duels qui semblent accrochés. Mais pour lesquels une des deux équipes possède un léger avantage (sur l’état de forme par exemple).

Dans ce cas là jouer la victoire de ce favori par un but d’écart semble intéressant. Parce que ça semble bien correspondre au léger écart de niveau entre ces équipes. Bien entendu rien ne vous empêche si vous le souhaitez, de cumuler une mise sur le handicap nul, en couvrant votre pari sur le match nul par exemple.

Certes ça va diminuer vos gains potentiels, mais ça vous permet de sécuriser au maximum votre pari. Et couvrir son pari vous permettra de gagner plus souvent vos paris handicap.

Gagner aux paris sportifs, c’est quand même le but recherché 😉

Si vous voulez parier sur les meilleures cotes
Alors Winamax est fait pour vous puisqu'il propose en moyenne les cotes les plus élevées.

En plus votre premier pari est remboursé jusqu'à 100 euros
Ce bonus est versé en cash, vous pouvez le retirer immédiatement sur votre compte bancaire si vous le souhaitez
C'est donc sans aucun risque ! Je gagne sur Winamax

Aide ton pote qui perd tout le temps, partage 🙂

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.

Défiler vers le haut