Accueil » Comment bien parier sur le foot ? 10 conseils gagnants

Comment bien parier sur le foot ? 10 conseils gagnants

Bookmaker Bonus de bienvenue
#1 profiter bonus winamax Votre premier dépôt remboursé en Freebets jusqu'à 100 euros (que votre premier pari soit perdant ou gagnant) 9/10 Je parie lire l'avis
#2 profiter bonus pmu Votre premier pari remboursé en cash jusqu'à 100 euros 8/10 Je parie lire l'avis
#3 profiter bonus Unibet Votre premier pari remboursé en paris gratuits jusqu'à 100 euros 8/10 Je parie lire l'avis
#4 profiter bonus zebet 150 euros de bonus en tout dont le premier pari remboursé en paris gratuits jusqu'à 100 euros 7/10 Je parie lire l'avis
#5 profiter bonus Joa Bet Votre premier pari remboursé en cash jusqu'à 100 euros + 100 euros de bonus Casino JOA 7/10 Je parie lire l'avis

#1 Jouer Simple

parier simple

Le premier conseil de base pour gagner dans les paris sport, et plus particulièrement vos paris sur le foot, c’est de jouer simple. C’est véritablement la meilleure façon d’éviter les pièges.

Jouer simple, ça veut dire quoi ? En premier lieu cela veut dire qu’il vous faut miser sur des paris simples. Il vous faut donc éviter de miser sur des paris combinés.

Beaucoup de parieurs font l’erreur de miser de cette façon, et c’est plutôt logique. Parce que jouer un pari combiné vous permet de gagner en gros, en misant une somme d’argent raisonnable.

Mais ça c’est en théorie, parce qu’en pratique plus vous ajoutez de paris et plus vous multipliez vos chances de perdre. En misant de cette façon vous ajouterez le match de trop, celui qui vous fera perdre.

Miser sur des paris combinés ne vous permet pas d’être rentable sur le long terme, c’est bien pour cela qu’il vous faudra privilégier les paris simples. Des paris les plus safes possibles, mais sans pour autant parier sur des cotes trop basses.

En effet parier sur des cotes trop petites (inférieures à 1,40) est une très mauvaise idée sur le long terme. En paris sportifs il y a régulièrement des surprises, les paris à petite cote sont loin de passer de façon systématique.

En misant sur ce type de cotes, le moindre pari perdant vous fait très mal et vous oblige à enchainer des paris gagnants dans la foulée. Bref vous êtes obligé d’avoir un taux de réussite très élevé afin de parvenir à gagner de l’argent avec des petites cotes, bref c’est pas le bon plan.

Autre pari « piège » à éviter lorsqu’on débute dans les paris foot : les paris live.

En effet parier en direct, c’est prendre le risque de parier sans avoir analyser la rencontre. Parier au hasard parce qu’on connait mieux une équipe (ou un joueur) qu’une autre, est une mauvaise idée.

En pariant en direct, il y a le risque de se laisser griser par l’excitation du match et les changements de cote et de faire des erreurs. Gagner de l’argent avec les paris en direct à condition d’avoir suffisamment d’expérience dans les paris sportifs, et des nerfs solides.

Si vous voulez gagner vos paris sur le football, dans un premier temps le mieux est de miser sur les paris pré-match. Ce sont des paris que vous aurez véritablement le temps d’analyser.

#2 L’analyse

connaissance paris sportifs

Si vous voulez gagner vos paris football, l’analyse est évidemment une étape indispensable. En paris sportifs, ne pas faire d’analyse est une erreur qui peut vous couter cher.

Pour réussir votre analyse, bien connaitre le foot ne suffit pas. Vous avez également pas mal d’éléments à prendre en compte.

Bien-sûr avant de miser sur un pari, il vous faudra consulter les statistiques et si possible des stats qui soient intéressantes pour votre pari. Les bookmakers proposent quelques stats de base (classement, résultat des derniers matchs, historique des confrontations), mais le plus souvent cela ne sera pas suffisant.

Un site comme Soccerstats vous donnera tout un tas de statistiques, qui vous aideront pour tous les types de paris. Par exemple si vous comptez prendre un pari over, vous aurez les statistiques des overs 1,5 2,5 pour chacune des équipes.

Idem si vous comptez miser sur un pari BTTS (les deux équipes marquent), vous aurez également le pourcentage de btts pour chaque équipe. Bref vous avez à votre disposition une quantité de données très utile avant de prendre un pari.

Bien-sûr vous avez bien d’autres éléments à prendre en compte pour une analyse comme la météo, l’actualité + ou – dramatique. Si par exemple une des deux équipes a changé d’entraineur, ou s’il y a eu un attentat dans la ville où a lieu un match, cela aura forcément un impact sur le match.

Et puis il faut également vous renseigner sur les joueurs absents pour le match.

Vous avez pas mal de sites à votre disposition pour connaitre les joueurs blessés ou suspendus, dont le site sports gambler. Il arrive qu’il puisse y avoir des erreurs, n’hésitez pas à consulter plusieurs sites afin d’avoir l’info la plus fiable possible.

Si un joueur important d’une équipe est absent, cela va forcément avoir un impact sur le déroulement et le résultat de la rencontre.

Et puis il faut aussi avoir une idée de l’enjeu de la rencontre, en consultant le calendrier à venir pour chacune des équipes. Le but c’est vraiment d’arriver à estimer la motivation de chaque équipe pour le match.

Par exemple, quel sera le degré de motivation d’une grosse équipe qui a un match de championnat contre une équipe du milieu de tableau, coincé entre deux grand matchs de coupe d’Europe ?

On peut supposer qu’elle sera moins motivée par le match de championnat et se contentera d’un victoire d’un but d’écart ou d’un match nul.

En fin de saison, qui sera le plus motivé entre une équipe qui cherche à se maintenir et une équipe qui n’a plus rien à jouer ? Même si elle est présumée moins forte, parier sur l’équipe qui joue sa survie peut être un bon coup.

Bref vous comprenez le principe, en sport la motivation joue de toute façon un rôle primordial. Et c’est une fois votre analyse faite, que vous pourrez trouver des valuebets.

#3 Valuebet

surebet pari sur

Quand vous faites des paris sur le football, trouver des valuebets doit être votre seul objectif. C’est quoi un valuebet ? Un valuebet c’est un pari que vous estimez surcoté par le bookmaker.

Il faut juste avoir en tête que la cote que propose le bookmaker, c’est le reflet d’une probabilité. Or vous quand vous analysez votre pari, vous tentez d’estimer la probabilité que votre pari passe.

C’est quand vous estimez plus probable qu’un événement se réalise, qu’il y a valuebet. On va partir d’un exemple visuel pour que vous puissiez voir à quoi ressemble un valuebet.

Imaginons que vous estimez les chances de l’emporter du FC Séville à 50 %  et que cette équipe est cotée à 2,15. Est-ce qu’il s’agit d’un valuebet ?

valuebet pourcentage cotes

Avec le tableau ci-dessus, vous voyez que pour une probabilité de 50 %, la cote sur laquelle vous misez doit être supérieure à 2. Avec une cote à 2,15 vous avez très clairement à faire à un valuebet.

Si voulez savoir comment précisément calculer un valuebet, n’hésitez pas à consulter cet article.

Bien-sûr le valuebet ce n’est pas une science exacte, il y a toujours le risque de se tromper dans son analyse. Surtout qu’il y a en réalité peu de valuebet, car les bookmakers font peu d’erreurs de cotation.

Et puis les bookmakers réajustent rapidement les cotes, les valuebets ne durent donc jamais très longtemps. Il vous faut donc être très réactif, quand vous pensez en trouver un.

Mais même s’ils sont difficiles à trouver, parier sur les valuebets est vraiment indispensable. Car en misant sur des cotes plus élevées que ce qu’elles devraient être, vous parviendrez à être rentable avec vos paris foot.

#4 Gestion de bankroll

> L’importance de se créer une bankroll

gérer bankroll paris sportifs

Pour réussir dans les paris sportifs, il faut savoir gérer correctement sa bankroll. Le problème c’est que la plupart des parieurs n’ont justement pas de bankroll.

La majorité des parieurs se contentent de miser de faibles sommes sur des combinés. Bien-sûr comme ceux-ci ne passent quasiment jamais, ils se retrouvent à devoir de nouveau remettre de l’argent sur leur compte bookmaker.

Pourquoi c’est la mauvaise façon de faire ? Parce qu’en ne se créant pas de budget consacré aux paris sportifs, on prend le risque de miser plus que qu’on peut se permettre de jouer. Se fixer une bankroll, c’est se protéger contre ça.

Se créer une bankroll c’est éviter de parier avec l’argent dont on a besoin pour vivre, et ça c’est fondamental.

Alors bien-sûr au début votre bankroll risque d’être petite, heureusement il existe une astuce pour l’augmenter : profiter des bonus des bookmakers.

> Augmenter sa bankroll

Pour augmenter sa bankroll, le mieux c’est de profiter des bonus proposés par les bookmakers. La plupart du temps, le bookmaker rembourse votre premier pari en freebet dans la limite de 100 euros.

La particularité du bonus versé en freebet (ou pari gratuit) c’est que vous ne pourrez pas immédiatement le retirer sur votre compte bancaire, il vous faudra absolument le remettre en jeu.

Mais certains bookmakers proposent des bonus plus intéressants dont il serait dommage de ne pas profiter.

avis winamax paris

Si vous voulez parier sur les meilleures cotes
Alors Winamax est fait pour vous puisqu'il propose en moyenne les cotes les plus élevées.

En plus Winamax vous rembourse l'équivalent du montant de votre premier dépôt jusqu'à 100 euros

Cela signifie que si vous déposez 100 € sur Winamax, vous recevrez immédiatement 100 € de Freebets sur votre compte Winamax. Au total, si vous déposez 100 euros vous disposerez donc de 200€ pour parier !

N'hésitez pas à en profiter


Je gagne sur Winamax

logo pmu sport

Vous voulez parier sur le bookmaker le plus complet du marché ? Alors PMU sport est fait pour vous

Surtout que votre premier pari est remboursé jusqu'à 100 euros

Ce bonus est versé en cash, vous pouvez donc le retirer immédiatement sur votre compte bancaire si vous le souhaitez
C'est sans aucun risque, alors n'hésitez plus !


Je gagne sur PMU Sport

Bien-sûr il y a bien d’autres bookmakers sur lesquels s’inscrire, afin de profiter des bonus des bookmakers. C’est un moyen simple d’augmenter votre bankroll de façon significative.

Parier sur différents bookmakers vous permet également de comparer les paris et les cotes entre-elles. Cela vous permet de sélectionner la meilleure cote pour votre pari, et vu qu’en France les cotes sont plus basses qu’ailleurs, c’est obligatoire.

Une fois que votre bankroll est suffisamment importante, il vous faut apprendre à la gérer.

> Gérer ses mises

C’est ce qu’on appelle le bankroll management (ou gestion de bankroll), et c’est indispensable pour réussir vos paris foot (comme pour les autres sports).

Le principe de la gestion de bankroll, c’est de miser un certain pourcentage de votre bankroll pour chaque pari. On exprimera la mise en pourcentage ou en Unités, c’est la même chose.

Le mieux, c’est même d’adapter le pourcentage en fonction de la confiance que vous avez en votre pari. La seule condition indispensable c’est de ne jamais dépasser 5 % de son capital par pari.

Vous pouvez par exemple décider de parier 3% de votre bankroll quand votre confiance en votre pari est de 3/5, et 5% lorsque vous avez une confiance de 5/5. C’est à vous de voir le barème que vous voulez appliquer.

En gérant votre bankroll de cette façon, le gros avantage c’est que vos mises s’adaptent au montant de votre bankroll. Ainsi si votre capital augmente, vos mises vont augmenter de façon proportionnelle.

A l’inverse si votre bankroll baisse (suite à une série de paris perdants par exemple), vos mises baissent de façon proportionnelle. Concrètement cela vous évite de terminer en bankroll, c’est donc un avantage non négligeable.

Si de base votre bankroll est de 500 euros et que vous misez 5%, votre mise sera de 25 euros.

Si vous parvenez à augmenter votre bankroll jusqu’à 700 euros, votre mise de 5% devient 35 euros. Mais si votre bankroll chute à 300 euros, votre mise ne sera plus que de 15 euros.

Cette façon de miser vous permet d’avoir une gestion rigoureuse de votre capital. Ce qui est également indispensable c’est de tenir un bilan de ses paris. 

#5 Faire un bilan de ses paris

statistiques paris sportifs

Si vous voulez gagner vos paris foot, il est clair qu’il vous faut faire un suivi de vos paris. Il vous faut donc faire régulièrement faire un bilan de vos paris sportifs, afin de savoir si vous gagnez ou non de l’argent.

Ne pas tenir de bilan, c’est justement l’erreur que font beaucoup de parieurs. Et c’est vraiment une grosse erreur de leur part, puisqu’ils ne peuvent pas voir qu’ils sont en réalité perdants sur le long terme.

Bien-sûr vous pouvez utiliser n’importe quel document pour faire votre bilan, notamment un fichier Excel. Si vous n’avez pas envie de vous embêter vous pouvez passer par le site (ou les applis) Bet analytix, surtout que la version gratuite est suffisante pour faire votre suivi de bankroll.

Parce que c’est bien de ça dont il s’agit, le but c’est de répertorier chaque pari et de savoir où on en est. On aura donc tout un tas d’indicateur utile comme l’évolution de sa bankroll, et surtout le ROI.

En paris sportifs le ROI est fondamental car ce qui permet de savoir si vous êtes rentable ou non. En calculant le ROI on va diviser l’évolution de son capitale par la somme totale que l’on a misée.

En admettant qu’on a eu 50 euros de bénéfice en misant au total 500 euros sur une période, notre ROI sera alors de 50/500 x 100 = 10%. Bien-sûr le ROI lorsqu’on le mesure sur une longue période (6 mois minimum) afin de vérifier si l’on est rentable ou non sur le long terme.

Un parieur (ou un tipster) qui a un ROI de + de 5 % est un bon parieur, rentable et gagnant sur le long terme. Et cet objectif est loin d’être irréalisable, en vous aidant par exemple des conseils de notre article.

Un bilan vous permet d’identifier de vos points forts et de vos points faibles, et de vous améliorer.

Si par exemple vous remarquez que vous êtes gagnant sur les paris over et perdant sur les paris 1N2, vous savez que vous devez vous concentrer sur les paris over et abandonner progressivement les paris 1N2. Bref le but est de tirer des leçons de vos erreurs, et devenir meilleur parieur.

Vous devez en réalité adopter un comportement d’investisseur, et donc apprendre à maitriser votre mental.

#6 Maitriser son mental

analyser la forme du joueur

En paris sportifs, maitriser son mental est vraiment fondamental.

Déjà il faut commencer par avoir conscience que les paris sportifs (comme beaucoup d ‘autres choses dans la vie) fonctionnent par cycle. Et souvent au début vous gagnez (c’est la fameuse chance du débutant), puis vous allez enchainer les paris perdants.

Et ainsi de suite vous allez connaitre des séries de paris gagnants auxquels vont succéder des paris perdants, et c’est un phénomène tout à fait normal. Ca porte même un nom : la variance.

Votre parcours de paris sportifs ne sera pas linéaire, ce sera des hauts et des bas, et ça c’est pas simple à gérer. Ca veut dire qu’il vous faut être fort mentalement afin d’arriver à gérer au mieux ces périodes.

Cela signifie que quand vous gagnez, il ne faut pas vous enflammer en prenant d’avantage de risques. Non il vous faut continuer à analyser sérieusement vos rencontres, à gérer vos mises ; le but est de prolonger la série le plus longtemps possible.

A l’inverse en cas de paris perdants, il ne faut pas que ce soit panique à bord. Là aussi rester rigoureux dans vos gestions de mises (vous savez les fameux pourcentages) et n’augmentez pas vos mises.

Ne cherchez surtout pas à vous refaire immédiatement, non restez concentré sur vos mises et vos analyses. Il vous faut garder la tête froide afin d’éviter le tilt.

Vous savez le tilt, c’est le moment où vous pouvez vous retrouver à faire n’importe quoi : miser sans analyser, faire un all in. Vous devez absolument éviter ça, et si vous sentez que vous êtes fragile, n’hésitez pas à faire une pause dans les paris sportifs.

Restez concentré, gardez la tête froide et tout ira bien.

#7 Suivre des bons tipsters

> Eviter les pronostiqueurs stars

faire payer des pronostics

Si vous voulez gagner vos paris sportifs sur le foot, vous n’êtes pas obligé de faire vous-même vos paris. Vous pouvez aussi suivre les pronostics d’autres parieurs, encore faut il choisir les bons.

Et c’est souvent là que les ennuis commencent puisque la majorité des pronostiqueurs présents sur internet, ne vous feront pas gagner d’argent.

En réalité vous devez éviter tous les tipsters que vous allez trouver sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram, et surtout Snapchat. Car le problème de Snapchat ce que vous n’avez accès à aucun historique des stories, c’est donc le paradis pour des gens malhonnêtes.

De même il vous faut fuir les pronostiqueurs Snapchat qui utilisent des influenceurs pour faire leur publicité. Le principe c’est qu’une star sur les réseaux sociaux (sur Insta, Snap, ou Youtube) fasse de la publicité pour « recommander » de s’inscrire auprès d’un pronostiqueur.

Bien évidemment il s’agit de publicité, et les influenceurs sont rémunérés par le pronostiqueur pour cela. Mais ça les influenceurs ont beaucoup de difficulté à l’assumer auprès de leur communauté de fans.

D’une façon générale les pronostiqueurs qui se servent d’influenceurs sont d’avantage des business-men que des parieurs pro. Et d’ailleurs ça se ressent sur le prix des abonnements, qui sont en moyenne à 40 euros / mois.

Et malheureusement dans la plupart des cas les pronostics sont médiocres et ne vous feront pas gagner d’argent, avec eux vous êtes doublement perdant :

  • – A la fois sur le prix de l’abonnement bien-sûr, de 30 à 50 euros / mois c’est clairement une grosse somme pour beaucoup de personnes.
  • – Et à la fois sur les paris perdants eux-mêmes, au final l’addition peut vite être salée.

C’est pour cela qu’il vous faut être prudent sur le choix du pronostiqueurs à suivre. Vous ne devez absolument suivre n’importe qui, vous devez plutôt essayer de sélectionner les bons. Voici comment faire.

> Trouver les bons tipsters

qui est meilleur pronostiqueur

On vient de le voir, trouver des bons tipsters n’est pas si simple, et ce n’est certainement pas sur les réseaux sociaux que vous pourrez les trouver. Parce que oui le problème des réseaux sociaux c’est que les bons pronostiqueurs y sont quasiment invisibles, ils sont noyés dans la masse des pronostiqueurs perdants.

Ce n’est donc clairement pas sur Facebook, Instagram, ou Snapchat que vous pourrez en trouver, il va donc falloir faire autrement.

Le premier bon réflexe, c’est de demander à vos amis s’ils n’en connaissent pas un. Souvent les bons pronostiqueurs font peu de pub car ils n’en ont pas besoin, le bouche-à-oreilles suffit pour ramener de nouveaux parieurs.

Le bouche-à-oreilles c’est donc le meilleur de pouvoir trouver trouver un bon pronostiqueur qui vous fera gagner de l’argent. Mais si cela ne donne rien, il existe une alternative intéressante : les plateformes de tipsters.

La plus célèbre d’entre-elles nécessite que vous compreniez un minimum l’anglais : c’est Blogabet. Sur Blogabet vous pouvez retrouvez une quantité impressionnante de pronostiqueurs que vous pouvez suivre.

Sur la plateforme, vous trouvez un bilan détaillé pour chaque tipster. Surtout les profils sont vérifiés et en cas de triche sur le bilan, le pronostiqueur est exclu.

Cela vous permet de trouver des pronostiqueurs foot qui soient fiables, et qui peuvent vous faire gagner de l’argent. Certains sont gratuits mais cela reste relativement rare, et ceux qui sont payants seront bien moins cher que tous les pronostiqueurs médiocres à 40 euros / mois.

Sur ce type de plateforme, vous pouvez donc suivre des bons tipsters et à des prix bien plus abordables, c’est donc clairement un bon plan pour gagner vos paris football.

#8 Comparer les cotes et les types de pari

cotes qui montent ou descendent

Pour réussir vos paris foot, il vous faut parier sur des cotes qui sont les plus élevées. Pour cela il n’y a pas de secret, il vous faudra comparer les cotes entre-elles.

Ce qu’il faut bien avoir en tête, c’est que les bookmakers ne fixe pas les cotes au hasard. Il va fixer sa cote en fonction de la probabilité qu’un pari passe, selon lui.

Mais il y a un autre paramètre qui va rentrer en ligne de compte, c’est le taux de retour aux joueurs. L’ANJ impose aux bookmakers français de restituer aux joueurs en moyenne 85 % des mises.

En clair pour 100 euros misés, les bookmakers vont rendre en moyenne 85 euros aux parieurs.

Mais attention il s’agit d’une moyenne, les sites de paris en ligne sont donc libre de restituer + de 85 % pour certains paris et – pour d’autres. Vous aurez donc des paris pour lesquels les cotes seront en moyenne plus élevées sur pour d’autres

Les bookmakers font donc le choix de privilégier certains paris et certains sports, au détriment des autres.

Et bien-sûr ils choisissent de mettre en avant les sports populaires auprès des parieurs, ils proposent donc en moyenne des meilleures cotes pour le football que pour les autres sports.

C’est la même chose pour les types de paris, les bookmakers proposent de meilleures cotes pour le type de paris le plus populaire : le 1N2. Bien-sûr la conséquence c’est que les autres types de paris sont proposées à des cotes plus basses.

En bref pour résumer la situation, les paris qui ont le meilleur taux de retour et donc les meilleures cotes sont les paris foot 1N2.

C’est pour ça qu’en tant que parieur vous ne devez pas hésiter les types de paris entre eux, il ne faut pas non plus hésiter à comparer les bookmakers entre eux.

Dans la suite de l’article, on va vous montrer comment calculer le pari double chance et le draw no bet, à partir des cotes du pari 1N2. Parce que pour ces paris-là il est plus rentable de faire un calcul plutôt que de miser sur le pari proposé par le bookmaker.

#9 Calculer son pari double chance

méthode double chance

Les paris double chance consiste à miser sur deux résultats dans les paris « 1N2 ». Le gros avantage du pari double chance c’est qu’au lieu de miser sur un seul résultat, vous allez pouvoir miser sur deux résultats possibles d’une rencontre.

Pour un pari double chance, il y a trois choix possibles :

  • – 1N : dans ce cas vous misez sur la victoire de l’équipe à domicile (1) ou sur le match nul (N).
  • – N2 : dans ce cas vous misez sur le match nul (N) ou sur la victoire de l’équipe à l’extérieur (2).
  • – 12 : dans ce cas vous misez sur la victoire de l’équipe à domicile (1) ou sur la victoire de l’équipe à l’extérieur (2).

On va partir de l’exemple d’un pari double chance pour un match de ligue 1 entre Bordeaux et Nantes. La capture d’écran provient du bookmaker Winamax.

cotes paris double chance

Comme on vous le disait lors du chapitre d’avant, le taux de retour joueur sera plus faible pour les paris double chance que pour les paris 1N2. Cela veut dire que les cotes pour les paris 1N2 sont en moyenne plus élevées que celles du pari double chance (et des autres types de pari).

Il y a donc un véritable intérêt à calculer son pari double chance à partir du pari 1N2.

calculer cotes pari double chance

On fait le choix de miser sur le pari 1N (Bordeaux gagne ou match nul). On va d’abord calculer la cote de notre pari 1N, la formule est la suivante : (Cote 1 x cote N) / (Cote 1 + Cote N).

Dans notre exemple cela donne : (2.45*3.00)/(2.45+3.00) = 1,35. Souvenez-vous le même pari double chance Bordeaux ou nul était à 1,32, alors qu’il est à 1,35 grâce à un simple calcul.

Juste avec un calcul et pour le même pari, on obtient donc une meilleure cote.

Une fois que c’est fait, il vous reste à calculer la mise nécessaire pour chacun des choix sur vos paris double chance. On a conscience que faire tous ces calculs est pénible, c’est pour cela qu’on vous aide un peu.

Tout en bas de l’article en lien, vous trouverez une calculatrice pour vos paris double chance, afin de vous aider dans ces calculs.

#10 Calculer son pari remboursé

pari sportif remboursé

Le pari remboursé, c’est clairement la meilleure méthode pour gagner ses paris foot. Pourquoi ? parce que cela vous permet d’avoir un pari principal et un pari pour lequel votre mise sera intégralement remboursé.

Avec cette technique, non seulement vous couvrez deux paris possibles sur trois, un peu comme les paris double chance. Mais avec le pari remboursé, vous n’avez pas le gros défaut des paris double chance : les cotes trop basses.

Cette méthode est donc un très bon compromis entre sécurité et gains, et en paris sportifs c’est ce qu’on recherche.

Le plus célèbre des paris remboursé : c’est le draw no bet ou « remboursé si nul ». En reprenant notre exemple du match entre Bordeaux et Nantes, les cotes pour le pari « remboursé si nul », cela donne ça :

calculer draw no bet

Mais là aussi le défaut de ce type de paris est le même : un taux de retour faible et donc des cotes plus faibles que pour les paris 1N2. Donc là aussi il est bien plus intéressant de calculer soit même son draw no bet.

On va donc soi-même calculer son pari remboursé : Bordeaux gagne et remboursé si match nul. On va partir du principe que notre mise totale sera de 30 euros.

calculer cotes pari double chance

Pour calculer notre pari remboursé, on va d’abord calculer la mise nécessaire pour le pari remboursé sur le match nul. On divise la mise totale par la cote du pari match nul : Mise / Cote(N) = 30 / 3 = 10 euros.

Puis on calcule la mise nécessaire pour le pari principal victoire de Bordeaux (1), c’est simple ça donnera : 30 euros – 10 euros = 20 euros. On a donc 3 cas différents, en fonction du scénario du match :

  • – S’il y a victoire de Bordeaux, vous gagnerez donc 20 x 2,45 = 49 euros.
  • – S’il y a nul, vous gagnerez donc 10 x 3 = 30 euros. C’est bien votre mise totale, vous êtes donc remboursé en cas de match nul.
  • – S’il y a victoire de Nantes, vous perdez votre mise totale.

En calculant de cette façon, la cote pour votre pari Bordeaux et remboursé si nul est de : 49/30 = 1,63. Alors que le pari proposé par le bookmaker était à 1,56, vous voyez bien là aussi l’intérêt de calculer vos paris draw no bet.

Souvenez-vous aussi lors du chapitre précédent que le calcul du pari double chance Bordeaux ou nul était à 1,35. En terme de cote c’est quand même plus intéressant de miser sur des paris remboursés.

Car bien-sûr avec cette méthode il est possible calculer n’importe quel pari remboursé, et pas seulement des draw no bet. On aurait très bien pu, par exemple, faire le choix de prendre le match nul en pari principal, et être remboursé en cas de victoire de Bordeaux.

La méthode est toujours la même, d’abord calculer la mise nécessaire pour le pari remboursé, puis celle sur le pari principal. C’est simple, et cet article consacré au pari remboursé vous aide à approfondir encore un peu plus la méthode.

En espérant que tous les conseils et toutes les méthodes que l’on vous a présenté tout au long de cet article, vous aident à bien parier sur le foot. Pour que vous puissiez réussir à être rentable sur le long terme.

Vous voulez parier sur le bookmaker le plus complet du marché ? Alors PMU sport est fait pour vous

Surtout que votre premier pari est remboursé jusqu'à 100 euros

Ce bonus est versé en cash, vous pouvez donc le retirer immédiatement sur votre compte bancaire si vous le souhaitez
C'est sans aucun risque, alors n'hésitez plus !


Je gagne sur PMU Sport