Apprendre les paris sportifs – Le guide du parieur débutant

13 octobre 2021
BookmakerBonus de bienvenue
#1 profiter bonus winamaxVotre premier dépôt remboursé en Freebets jusqu'à 100 euros (que votre premier pari soit perdant ou gagnant) 9/10 Je parie lire l'avis
#2 profiter bonus pmuVotre premier pari remboursé en cash jusqu'à 100 euros8/10 Je parie lire l'avis
#3 profiter bonus UnibetVotre premier pari remboursé en paris gratuits jusqu'à 150 euros8/10 Je parie lire l'avis
#4 profiter bonus zebet150 euros de bonus en tout dont le premier pari remboursé en paris gratuits jusqu'à 100 euros7/10 Je parie lire l'avis
#5 profiter bonus Joa BetVotre premier pari remboursé en cash jusqu'à 100 euros + 100 euros de bonus Casino JOA7/10 Je parie lire l'avis

Qu’est-ce qu’un pari sportif ?

> Les paris 1N2

Au premier abord les paris sportifs ça parait relativement simple, c’est pourtant bien plus complexe que ça en a l’air. En fait c’est comme n’importe quel domaine que l’on découvre dans la vie, ça s’apprend.

Surtout quand on pense aux paris sportifs, il y a un type de paris qui vient en premier à l’esprit c’est le pari sur le résultat. Et c’est plutôt logique, c’est bien les paris 1N2 sur le football qui sont les plus massivement joués par les parieurs.

pari résultat 1n2

capture d’écran provenant de Winamax, pour le pari 1n2 entre Brest et Marseille

Le pari 1N2 c’est simple, vous avez 3 choix possibles sur lesquels parier :

  • – Victoire de l’équipe 1, qui généralement évolue à domicile
  • – Victoire de l’équipe 2, qui généralement jour à l’extérieur.
  • – Et bien sûr le N le fameux match nul, qui généralement porte seulement sur le temps réglementaire (90 minutes + arrêts de jeu).

Bien-sûr il existe des matchs qui se déroule sur terrain neutre. Dans ce cas l’équipe 1 sera celle qui sera écrite en premier, et l’équipe 2 en deuxième.

> Les paris 1-2

Mais il existe des sports où il ne peut pas y avoir de match nul, c’est le cas du tennis par exemple. Dans ce cas de figure il existe le pari 1-2 qui consiste tout simplement à parier sur le résultat d’une rencontre.

Mais de façon plus étonnante les paris 1-2 existent également pour des sports dans lesquels un match nul.

Prenons l’exemple d’un match de football à élimination directe comme un quart de finale de coupe du monde. Dans ce type de match, vous trouverez des paris « qui va se qualifier » entre l’équipe 1 et l’équipe 2. Peu importe qu’il y ait match nul à l’issue du temps réglementaire ou même des prolongations, dans un match à élimination directe il y aura de toute façon un vainqueur.

Ce n’est qu’un exemple, car il existe aussi ce que l’on appelle des draw no bet ou « remboursé si nul ». En misant sur ce type de paris, vous pariez miser sur le vainqueur d’une rencontre (pari 1-2), et vous êtes remboursé en cas de match nul.

Mais au delà des paris sur le résultat d’un match (1N2, ou 12) il existe bien d’autre types de paris sportifs. On ne peut bien-sûr pas tous les citer mais au moins vous présenter les principaux :

> Les paris over / under

Citons par exemple le paris over / under ou plus ou moins de buts (ou de points suivant le sport). En prenant l’exemple du football, il existe sur un match l’over / under 0,5 buts, 1,5 buts 2,5 buts, 3,5 buts, 4,5 buts … etc. On appelle ces chiffres des « cuts ».

Pourquoi il y a des chiffres en virgule 5 ? C’est simple c’est pour qu’il n’y ait que deux choix possibles. En prenant l’exemple d’un over / under 2,5 buts pour un match de football, on aura donc seulement 2 choix possibles :

over under 2,5

  • – Soit le parieur estime que les équipes marqueront 3 buts ou +, dans ce cas il fera le choix « plus de 2,5 buts »
  • – Soit il pense qu’il y aura maximum 2 but de marqués (donc 0 but, 1 but ou 2 but), dans ce cas il misera sur « moins 2,5 ».

Le ,5 c’est vraiment pratique, c’est grâce à lui qu’on a seulement deux choix possibles. Bien-sûr il n’y a pas qu’au football que ce type de paris, puisqu’on le retrouve dans tous les sports.

Au basket par exemple il existe des « cuts » sur le nombre de points marqués dans un match. Et bien-sûr les bookmakers déclinent les paris over under à l’infini.

Ainsi concernant les sports collectifs, ils proposent des paris over under sur chacune des équipes, ou sur une mi-temps. Idem au tennis où l’on peut par exemple parier sur le nombre total de jeux, par set ou sur le nombre jeux par joueur.

> Les autres types de paris

Les bookmakers proposent bien d’autres types de paris sportifs, citons par exemple les paris mi-temps.

Bien-sûr le pari résultat à la mi-temps est le plus connu, mais il peut y avoir un pari mi-temps pour pratiquement tous les types de pari. On a cité plus haut l’exemple du pari mi-temps pour les over / under.

Il existe bien d’autres types de paris, comme les paris scores exacts qui consistent à parier sur le résultat d’une rencontre. Vous pouvez également parier sur des buteurs au football ou sur des marqueurs d’essai au rugby par exemple.

Enfin parlons d’un type de pari très répandu dans les sports collectifs : le pari handicap. Le principe d’un pari handicap, c’est d’attribuer un ou plusieurs buts ou points) à l’équipe présumée la plus faible, afin de proposer des cotes plus équilibrées.

Les sites de paris en ligne proposent beaucoup de paris handicap, voici un exemple afin que vous compreniez à quoi cela ressemble.

pari sportif handicap

Capture d’écran faite sur le site Winamax, concernant le match Brest Marseille

En effet les bookmakers présentent le pari handicap en parlant d’écart de buts, et c’est effectivement facilement compréhensible pour le parieur. Ici le pari porte sur un écart d’1 but entre Marseille et Brest, on a donc :

  • – Marseille gagne par 2 buts d’écart ou + à 3,65
  • – Marseille gagne par exactement 1 but d’écart à 3,65
  • – Marseille gagne par moins d’1 but d’écart, dans ce cas il y a soit victoire de Brest soit nul coté à 1,74.

Si on devait parler en handicap pour ce pari, on dirait qu’on attribue un but d’avance à Brest. Ce pari peut donc aussi s’écrire sous la forme Brest handicap +1. Il est possible que vous voyez des paris écrits de cette façon, il vous faut donc savoir de quoi il s’agit.

Parlons maintenant des cotes.

Qu’est-ce qu’une cote ?

Vous le voyez sur cette magnifique capture d’écran qui nous sert d’exemple, la cote c’est ce par quoi on va multiplier sa mise pour obtenir son gain potentiel. Dans cette capture d’écran,la mise est de 15 euros sur une cote à 1,30, si le Paris SG l’emporte dans ce match on emporte 19,50 euros.

Ce qu’il faut comprendre avant tout sur les cotes, c’est que les bookmakers ne les fixent pas au hasard. Elles suivent même une certaine logique.

Pour faire simple, et peut-être que je ne vous apprends rien. Plus la cote est basse (c’est à dire proche de 1), et + le pari a des chances de passer. A l’inverse + la cote est élevée, et – le pari a de chances de passer.

Dans notre exemple, Paris est coté à 1,30 parce que les bookmakers estiment que le club de la capitale est le grand favori de cette rencontre : logique.

En clair cela signifie qu’un pari coté à 1,10 a beaucoup plus de chances de passer, qu’un pari coté à 10 par exemple. Et bien-sûr une cote à 1,10 est bien moins rémunératrice qu’une cote à 10.

En misant 10 euros sur pari à 1,10, on obtient un gain de 11 euros si on gagne. Tandis que si l’on mise 10 euros sur une cote à 10, on obtient 100 euros de gain potentiel.

Vous l’avez compris les cotes, c’est avant tout le reflet d’une probabilité qu’un pari passe. Il arrive que les bookmakers fassent évoluer les cotes en fonction de l’actualité autour du match (météo, absents … etc), que ce soit à la baisse ou bien à la hausse.

Les bookmakers font également évoluer les cotes en fonction des mises des joueurs. Il faut bien comprendre qu’un site de pari en ligne, a pour objectif de ne pas perdre et ce quel que soit le résultat du match.

S’ils voient un déséquilibre dans les mises, ils réajusteront les cotes afin de ne pas perdre d’argent quel que soit les résultats. Les cotes sont donc amenés à monter ou à descendre en fonction des circonstances et des mises des parieurs.

cotes qui montent ou descendent

Qu’est-ce qu’un bookmaker ?

Un bookmaker, c’est une agence physique ou un site internet qui vous propose de miser sur des paris sportifs. C’est simple.

Pour le moment en France,  il y a un monopole concernant les paris sportifs en agence physique. C’est la FDJ via son offre Parions Sport qui propose des paris sportifs en point de vente (bureaux de tabac essentiellement).

Concernant les sites de paris en ligne c’est différent, puisqu’il y a plus d’une douzaine de bookmakers différents qui proposent une offre dédiée aux joueurs français. En France tous les bookmakers sont placé sous l’autorité de l’Arjel, qui décide des règles que doivent suivre les bookmakers.

C’est également l’Arjel qui délivre à un bookmaker l’autorisation d’ouvrir son site, et qui peut également décider sa fermeture. Enfin c’est l’Arjel qui décide du taux que doit redistribuer les bookmakers aux parieurs.

Grosso modo le principe, c’est qu’un bookmaker doit reverser en moyenne de 85 de ses mises aux parieurs. En gros avec un taux de retour de 85 %, quand ils reçoivent 100 euros de mises en moyenne ils doivent en rendre 85 aux parieurs.

Attention il s’agit d’une moyenne, donc les bookmakers peuvent choisir d’appliquer un taux différent suivant les matchs et suivant les types de paris. Or bien-sûr  le taux de retour aux joueurs est élevé et + les cotes proposées aux parieurs seront élevées, à l’inverse + le taux de retour est faible et + les cotes sont basses.

Ca a donc un impact direct sur le niveau des cotes, et c’est d’ailleurs pour ça qu’on vous en parle. C’est pour ça qu’il y a des paris pour lesquels les cotes sont en moyenne plus élevées que les autres.

Et les bookmakers font un choix clair, ils font le choix de proposer des cotes plus élevées sur les paris les plus populaires, les plus aimés par les parieurs. Ils font donc des efforts sur le taux des retour joueur pour les paris 1n2 des match de football.

Ce sont les paris préférés des parieurs, et ceux sur lesquels les cotes sont en moyenne les plus élevées. Bien-sûr la conséquence c’est que les cotes sont en moyenne moins élevées sur les autres sports et sur les autres types de pari.

Si vous voulez calculer le taux de retour pour vos paris sportifs, n’hésitez pas à consulter l’article en lien.

Qu’est-ce qu’un surebet ?

Un surebet, c’est un pari qui est gagnant quel que soit le résultat de la rencontre. Bien-sûr cela reste théorique car en pratique, il est difficile de trouver un surebet.

Pour espérer trouver un surebet, il vous faut être inscrit sur plusieurs bookmakers. Voici un exemple de surebet, pour que vous compreniez bien de quoi il s’agit

Victoire de l’AllemagneMatch nulVictoire du Paraguay
Bookmaker 11,93,14,2
Bookmaker 21,63,46

Ici les cotes les plus élevées (donc celles que l’on va prendre en compte), sont celles qui sont en gras. Le calcul du surebet est le suivant : 1/1,9 + 1/3,4 + 1/6 = 0,987 < 1.

Comme le résultat est inférieur à 1, il y a bien un surebet.

Sachez tout de même que le surebet n’est pas la méthode miracle que certains veulent vous vendre. Clairement en France, il vous est impossible (ou quasiment impossible) de parier sur des surebets.

En effet sur les bookmakers français, les cotes sont en moyennes bien plus basses qu’à l’étranger. De même les sites de paris en ligne proposent souvent des cotes assez similaires, vous aurez donc de grosses difficultés à trouver des surebets.

Si vous voulez gagner aux paris sportifs, il vous faut apprendre à parier sur des valuebets. Ca tombe bien, puisque c’est ce dont on va parler dans le prochain chapitre.

Qu’est-ce qu’un valuebet ?

> L’importance de l’analyse

statistiques paris sportifs

Un valuebet c’est un pari que vous estimez surcoté par le bookmaker, c’est en quelque sorte un « bon coup ». Et pour trouver des valuebets il n’y a pas de secret, il va falloir analyser le match sur lequel vous souhaitez parier.

Apprendre à parier, c’est aussi savoir analyser correctement une rencontre. Et vous allez voir que pour y arriver, il n’y a rien de sorcier.

Vous avez simplement à vous arrêter sur quelques éléments autour de la rencontre : en tout premier lieu les statistiques. En effet avant de miser sur un pari, il est important de consulter des stats qui soient pertinentes pour votre pari.

Les bookmakers proposent toujours quelques statistiques de base pour vos paris : classement, derniers résultats, historique des confrontations. Mais bien souvent ces quelques données ne suffisent pas, il vous faudra consulter un site spécialisé dans les statistiques.

Ce type de sites existent pour tous les sports (ou presque), pour le football un site comme soccerstats fait office de référence. Surtout sur ce type de sites vous trouvez des stats adaptés à tous les types de paris sportifs disponibles.

Ainsi sur ce site vous aurez des stats sur les différents overs / under, sur les paris mi-temps, ou encore les paris « les deux équipes marquent » … etc. Ce type de sites est vraiment une aide précieuse pour construire vos analyses en paris sportifs.

Pour réussir vos analyses il vous faut aussi suivre l’actualité autour de la rencontre sur laquelle vous souhaitez parier. Cela signifie suivre l’actualité du sport, des équipes (ou joueurs), et connaitre la météo.

Cela signifie aussi que vous devez connaitre les éventuels joueurs absents (blessés ou suspendus). En effet, s’agissant des sports collectifs, l’absence d’un ou plusieurs joueurs importants aura forcément un impact sur le déroulement de la rencontre et donc le résultat.

Il vous faut également regarder le calendrier à venir de chacune des équipes (ou des joueurs). Tout ça va vous permettre de vous faire une idée de l’enjeu autour de la rencontre, et donc du degré de motivation des joueurs.

En sport ce n’est pas toujours le plus fort qui gagne, souvent c’est celui qui est le plus motivé. Cela signifie qu’au moment d’analyser une rencontre, il faut donc bien estimer l’enjeu du match pour chacun des adversaires.

> Parier uniquement des valuebets

 

trouver paris value

C’est donc en réussissant vos analyses que vous avez une chance de pouvoir trouver un valuebet. Un valuebet c’est donc un pari dont la cote est intéressante selon vous.

Rappelez vous un peu plus haut dans l’article, où on disait qu’une cote est le reflet d’une probabilité. Et bien le valuebet c’est quand vous estimez que le pari a plus de chances de passer que ce que pense le bookmaker.

En gros dans la cas d’un valuebet, la cote est plus importante que ce qu’elle devrait être selon vous. Il est donc intéressant de miser dessus.

Prenons un exemple simple, on va partir du principe que vous souhaitez miser sur une victoire de Saint-Etienne cotée à 1,80, et vous estimez que ce pari a 60 % de chances de se réaliser. Est-ce que ce pari est un valuebet ?

valuebet pourcentage cotes

Il n’y a pas forcément besoin de faire de calcul pour ça, un simple tableau comme celui-ci peut vous y aider.  Vous voyez qu’avec une probabilité de 60 %, votre cote doit être supérieure à 1,67. Comme la cote de Saint-Etienne est de 1,80, notre exemple est donc bien un valuebet.

Bien-sûr vous pouvez calculer un valuebet de façon plus précise en utilisant notre calculatrice présente dans l’article en lien.

Attention néanmoins, il y a toujours le risque de se tromper dans son analyse et de voir un valuebet là où il n’y en a pas. Il faut aussi avoir en tête que les bookmakers font peu d’erreur de cotation. Ainsi il y a peu de valuebets et quand il y en a, les bookmakers réajustent rapidement les cotes.

Quand vous pensez avoir repéré un valuebet, il vous faut donc être réactif afin d’en profiter. Parier sur des valuebets c’est vraiment la meilleure méthode à suivre si vous voulez être rentable dans les paris sportifs.

Qu’est-ce qu’une bankroll ?

> Se créer une bankroll

Si vous voulez apprendre les paris sportifs, il vous faut absolument savoir ce qu’est une bankroll.  Sachez simplement qu’une bankroll, c’est un budget que vous allez consacrer aux paris sportifs.

C’est une somme d’argent spécifique que vous allez utiliser pour les paris sportifs, et uniquement pour cela. Vous l’avez compris créer une bankroll, c’est très important afin d’éviter de jouer avec de l’argent dont on a besoin.

C’est la règle d’or en paris sportifs : ne jamais miser une somme d’argent que l’on ne peut pas se permettre de perdre. Il faut absolument appliquer ce conseil, cela vous évitera beaucoup de galères.

Et pourtant beaucoup de parieurs font cette erreur, ils parient sans avoir de bankroll. La majorité des parieurs misent des petites sommes d’argent sur des combinés à grosses cotes, afin de gagner rapidement. Malheureusement ils échouent et perdent de l’argent sur le long terme.

Même lorsqu’ils ont gains (de façon rare), ils viennent tout juste compenser les pertes précédentes (ou à venir). Ainsi ils se retrouvent à devoir créditer régulièrement leur compte bookmaker, sans même se rendre compte qu’ils perdent régulièrement.

Si vous vous reconnaissez dans le portrait que je viens de dresser, rassurez-vous cela correspond à l’immense majorité des parieurs, ceux qui perdent aux paris sportifs. Et rassurez-vous il n’est jamais pas trop tard pour apprendre à bien parier.

Et bien parier, cela commence par le fait de se créer une bankroll, même petite, et vous y tenir. Pour la faire grandir rapidement vous pouvez utiliser les bonus de bienvenue offerts par les bookmakers.

Privilégiez en premier les bonus versés en cash comme celui de PMU sport par exemple, car ils sont réellement sans risque contrairement aux bonus en freebet.

logo pmu sport

Vous voulez parier sur le bookmaker le plus complet du marché ? Alors PMU sport est fait pour vous

Surtout que votre premier pari est remboursé jusqu'à 100 euros

Ce bonus est versé en cash, vous pouvez donc le retirer immédiatement sur votre compte bancaire si vous le souhaitez
C'est sans aucun risque, alors n'hésitez plus !


Je gagne sur PMU Sport

> Gérer ses mises

Une fois votre bankroll crée, il vous faut également la gérer afin de ne pas la perdre. Le principe de la gestion de la bankroll est assez simple : vous allez misez un certain pourcentage de votre bankroll pour chaque pari.

L’idéal c’est même d’adapter votre pourcentage de mise en fonction de la confiance que vous avez en votre pari. La seule règle c’est de ne jamais dépasser 5% de votre bankroll par pari.

Ainsi vous pouvez par exemple décider de miser 3% de votre bankroll pour un pari à confiance moyenne, et 5% de votre bankroll pour un pari à grosse confiance.

Le gros avantage de miser un certain pourcentage de votre capital par pari, c’est que vos mises vont s’adapter au mieux à votre bankroll.

Et oui , si votre bankroll est de 500 euros, une mise de 5% représente 25 euros. Si votre bankroll monte à 700 euros, votre mise de 5% augmentera de façon mécanique pour atteindre 35 euros.

A l’inverse cette gestion de mise permet de limiter la casse, en cas de baisse de bankroll. Ainsi si votre bankroll chute à 300 euros, votre mise de 5 % représente seulement 15 euros. De quoi vous éviter tout risque de banqueroute.

Vous l’avez compris la gestion de bankroll est vraiment quelque chose d’essentiel à apprendre si vous voulez gagner aux paris sportifs.

Qu’est-ce qu’un ROI ?

gérer bankroll paris sportifs

Au delà du fait de bien gérer votre bankroll et vos mises, il est également essentiel de tenir un bilan de vos paris sportifs. Ainsi cela vous permet de savoir si vos paris sportifs vous font gagner de l’argent (ou non).

Et c’est souvent là que le bât blesse, la plus part des parieurs ne gèrent pas leur bankroll et ne font pas non plus de bilan de leurs paris. Ainsi beaucoup sont perdants mais n’en ont même pas conscience, ce qui est dommage.

Pour faire un bilan, vous pouvez vous servir d’un simple fichier Excel, voir d’une feuille de papier. Un site comme Bet Analytix vous permet de le faire de façon complète et surtout gratuitement.

Quand vous faites un bilan il y a un indicateur plus important que les autres : le ROI. C’est grâce au ROI si vous êtes rentables ou non sur le long terme.

Le principe c’est de diviser les bénéfices (ou les pertes) par la somme totale que vous avez misé. le calcul du ROI c’est donc = évolution du capital / Mise totale x 100 ( pour avoir un pourcentage ).

On va prendre l’exemple d’un parieur qui mise sur 10 paris d’un moment de 20 euros chacun et à une côte d’1,80 chacun. Notre parieur se débrouille bien et en gagne 6/10.

Les bénéfices sont donc de : 6 x (1,80 x 20 €) – 200 euros de mise totale = 216 – 200 = + 16 euros. Ces + 16 euros représentent l’évolution du capital. Et ils ont été gagnés en misant au total 200 euros, tous paris confondus.

Dans notre exemple, le ROI ce sera donc 16/200 x 100 = 8%. Bien-sûr à partir du moment où le chiffre est positif, vous gagnez de l’argent aux paris sportifs, et s’il est négatif vous en perdez.

Sachez qu’un bon parieur a un ROI au dessus des 5 %, ici avec notre exemple de parieur à 8 % de ROI on est bien. Attention néanmoins le ROI ne se mesure pas sur si peu de paris, ça n’a pas d’intérêt.

Là c’était juste pour l’exemple, l’intérêt du ROI c’est de le mesurer sur une longue période : 6 mois, 1 ans voire plus. C’est en mesurant le ROI sur une longue période qu’on peut savoir si un parieur est rentable ou non sur le long terme.

Sachez aussi qu’apprendre les paris sportifs, ce n’est pas seulement apprendre à parier. Vous pouvez aussi vous contenter de suivre des pronostiqueurs, à condition de choisir les bons.

Qu’est-ce qu’un tipster ?

> Eviter les pronostiqueurs stars

Un tipster c’est quelqu’un qui vous propose des pronostics en paris sportifs, c’est donc exactement la même chose qu’un pronostiqueur. Et suivre les pronos d’un tipster peut être une bonne idée, à condition d’en trouver un bon.

Et c’est là tout le problème, car la plupart des pronostiqueurs sont malhonnêtes et vous feront perdre de l’argent.

C’est pour ça que nous vous conseillons d’absolument éviter tous les pronostiqueurs stars, que vous pouvez trouver sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, mais surtout Snapchat.

C’est surtout sur Snap que vous trouverez les pronostiqueurs les moins honnêtes, car il n’y a aucun moyen d’accéder à l’historique des stories. C’est malheureusement le paradis des arnaques.

Bien-sûr tous ces pronostiqueurs stars n’hésitent pas à se servir d’influenceurs, qui viennent recommander tous ces pronostiqueurs. Bien-sûr il s’agit de publicité ils sont rémunérés pour cela, et rares sont ceux qui l’assument totalement.

Vous devez absolument fuir tous ces pronostiqueurs stars, qui vous feront payer un abonnement à prix d’or. Malheureusement les pronostics ne sont pas de bonne qualité, vous perdre donc doublement : le prix de l’abonnement et aussi les paris perdants.

Il vous faut donc trouver les bons pronostiqueurs, et vous l’avez compris ce n’est pas sur les réseaux sociaux que vous les trouverez.

qui est meilleur pronostiqueur

> Trouver les bons tipsters

Et oui le problème des réseaux sociaux, c’est que les bons tipsters sont quasiment invisibles. Ils sont noyés dans la masse, au milieu de la majorité des vendeurs de pronostic qui ne vous font pas gagner d’argent.

Alors comment les trouver ? Le bouche-à-oreilles fonctionne bien puisque les bons pronostiqueurs n’ont pas forcément besoin de faire de pub. En effet comme ils sont bons et qu’ils font gagner de l’argent, les gens en parlent à leurs amis. C’est donc comme ça qu’ils parviennent à agrandir leur communauté.

Si vos amis n’en connaissent pas, vous avez deux solutions :

  • – Changez d’amis … sinon y’a une autre solution
  • – les plateforme de tipsters comme Blogabet par exemple.

Les plateformes de tipster ça vous permet de suivre les pronostics de tout un tas de pronostiqueurs. Le gros avantage de Blogabet c’est que les tipster sont vérifiés, ainsi ceux qui trichent sur leur bilan sont bannis, c’est plutôt rassurant.

Vous pourrez consulter le bilan de chaque pronostiqueur et donc le fameux ROI dont on parlait tout à l’heure, qui vous permet de savoir s’il est rentable ou non. Seul problème Blogabet est en anglais, ils vous faut donc comprendre un minimum l’anglais de base, mais rien d’insurmontable.

Le gros avantage c’est qu’en cherchant bien vous pouvez trouvez de bons pronostiqueurs qui proposent des abonnements à des prix bien plus bas que tous les pronostiqueurs de Snapchat avec leur abonnement à 40 euros par mois. On peut même trouver des pronostiqueurs gratuits mais cela reste rare.

En tout cas suivre des bons tipsters c’est vraiment un bon moyen d’apprendre beaucoup dans les paris sportifs. Ainsi vous pourrez progresser leur façon de gérer leurs mises, et les analyses qu’ils proposent.

En espérant que tous ces conseils vous aident à mieux connaitre l’univers des paris sportifs, et vous aideront à gagner vos bets.

Si vous voulez parier sur les meilleures cotes
Alors Winamax est fait pour vous puisqu'il propose en moyenne les cotes les plus élevées.

En plus Winamax vous rembourse l'équivalent du montant de votre premier dépôt jusqu'à 100 euros

Cela signifie que si vous déposez 100 € sur Winamax, vous recevrez immédiatement 100 € de Freebets sur votre compte Winamax. Au total, si vous déposez 100 euros vous disposerez donc de 200€ pour parier !

N'hésitez pas à en profiter


Je gagne sur Winamax

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.