Une méthode à éviter : la technique des petites cotes

19 mai 2015

Qu’entend-t’on par petite côte ?

En fait il n’y a pas de critère objectif pour considérer une côte comme trop petite et chacun a sa propre vision des choses là dessus. A titre personnel je considère qu’une côte en dessous de 1,40 est une petite cote, et qu’elle ne présente pas d’intérêt à être joué. Comment gagner aux paris sportifs comme beaucoup de parieurs avertis ou pro vous déconseille de jouer des cotes en dessous d’1,40 parce qu’au final vous serez perdants sur le long terme.

On retrouve régulièrement sur internet cette méthode « miracle » des petites cotes, souvent associée au fait de bénéficier des bonus des bookmakers. N’oubliez pas de rester vigilant puisque beaucoup d’entre eux travaillent en partenariat étroit avec les bookmakers. Il suffit de regarder avec attention le nombre de surprises dans les paris sportifs et vous constaterez que jouer sur de trop petites cotes fera de vous un joueur perdant.

Pourquoi vous ne devez pas jouer les paris à petites cotes ?

Un exemple :
Petites cotes dangereuses

Un joueur débutant peut être amené à se dire que parier sur le Real Madrid dont la cote est à 1,08 est un pari sûr et permet de gagner 8 euros pour 100 euros de mise.

Mais pour gagner dans les paris sportifs, il n’y a qu’un conseil à retenir : le pari sûr n’existe pas. A la première surprise vous perdrez votre mise, et vous aurez du mal à vous reconstituer une bankroll importante du fait des faibles bénéfices dégagés. Il faudra gagner énormément de paris à une côte de 1,08 avant de rattraper les pertes. Faites le calcul, en admettant que vous ne jouez que des cotes à 1,08 et que par malheur vous perdez un pari, il vous faudra gagner 13 paris pour rattraper cette perte. Bien sûr il s’agit d’un cas d’école et vous ne jouerez jamais des cotes aussi identiques, néanmoins gardez bien à l’esprit que la moindre surprise anihile totalement vos chances de gains.

Jouer un pari juste pour la cote n’est clairement pas une bonne idée, c’est même la pire chose que vous puissiez faire. Il faut en fait bien choisir ses matchs les analyser, faire une sélection drastique en ne gardant que les paris qui vous semblent les plus sûrs. Mais là encore rien n’est sûr en paris sportifs et aucun parieur n’a jamais réussi 100 % de ses paris. Certes la probabilité de passer des paris va augmenter mais sans doute pas suffisament pour pouvoir être rentables sur le long terme. Dans ce cas là il ne faut pas voir la grande probabilité de gain , mais plutôt le risque de perte pour au final un profit très faible. Cette méthode à éviter rejoint d’autres méthodes dangereuses pour les débutants comme les combinés ,les montantes, ou encore l’arnaque des paris 6/9

Pour gagner de l’argent en jouant uniquement des petites cotes il faut un pourcentage de réussite stratosphérique, que vous n’aurez jamais à cause des nombreuses surprises. C’est vraiment pas du tout le bon plan.

parier petites cotes

Le cas des petites côtes Value

Reprenons notre exemple précédent du Real Madrid et prenons le cas de figure où suite à une analyse des plus poussée et grâce à un savant calcul de value bet, vous estimez que le Real Madrid archi-favori de la rencontre aurait du avoir selon vous une côte de 1,01. On peut tout de même être légitimement tenté de prendre ce pari qui semble intéressant. Mais un parieur aguerri s’en méfiera, et vous devez vous en méfier aussi pour au moins deux raisons :

Valuebet ne signifie pas forcément pas pari gagnant

En effet ce n’est pas parce qu’un pari semble intéressant à tenter qu’il va passer. Comme vous avez pu vous en rendre compte le risque zéro n’existe pas en pari sportif, et il n’y a bien évidemment aucune garantie que votre pari passe. C’est le principal danger d’une stratégie de paris basée sur des petites cotes c’est que le moindre pari perdu dévaste votre capital. Il faut vous rendre compte qu’il suffit d’un seul échec pour ne plus être en bénéfice, autrement dit c’est perdu d’avance.

Les valuebets sur des petites cotes n’existe quasiment paplus

C’est particulièrement vrai depuis la création des bookmakers Arjel qui du fait de taux de retour plus faibles proposent des cotes plus basses pour les favoris. C’est quasiment impossible dès lors de trouver des values sur les favoris, d’autant plus que les joueurs jouent de façon massive sur les favoris. Habituellement le bookmaker s’arrange pour gagner de l’argent quelques soient le scénario du match, ce qu’il ne parvient pas à faire dans la cas de figure où plus de 95 % des mises des joueurs portent sur une même équipe.

Bien souvent dans ces cas de figure les sites de paris sportifs ne parviennent pas à faire correspondre les cotes des favoris avec les mises réelles des joueurs. En gros le bookmaker gagnera bien plus s’il y a une surprise que si la logique est respectée. Et bien sûr ils savent que ça arrive régulièrement puisqu’après tout ça reste du sport, en cas de surprise c’est pour eux le jackpot. Au final le seul gagnant de votre stratégie basée sur les petites cotes sera votre bookmaker.

Et si ça n’était pas une Valuebet ?

Le calcul d’une possible value est basée sur la probabilité qu’un pari passe rapporté à la probabilité estimée par le bookmaker. Mais vous devez bien vous en douter, les bookmakers disposent d’une solide base statistique et d’une armée de coteurs sur l’ensemble des sports et des compétitions. Même s’il est toujours possible qu’ils se trompent très honnêtement ça n’arrivera pas souvent. Les gros valuebet ne courent pas les rues, et vous aurez toujours le risque que la value que vous avez fièrement analysé n’en soit pas une.

Personne n’est à l’abri d’une erreur d’analyse ou simplement d’un manque d’objectivité dans les paris sportifs. Le mieux est d’avoir conscience, et ce le plus tôt possible, que le pari sûr n’existe pas.

Vous voulez gagner à coup sûr ? le bonus Betclic c’est jusqu’à 100 euros offerts et immédiatement encaissable sur votre compte, profitez en vite
Commencer à gagner sur Betclic

Partagez l'info !

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *