Se couvrir pour sauver sa mise

28 avril 2015

La couverture est une astuce de parieurs expérimentés qui peut s’avérer utile afin de préserver au maximum son capital.

Mieux qu’un pari double chance

Couvrir ses mises est différent du pari double chance. La double chance permet de gagner autant sur l’une possibilité que sur l’autre.

Par exemple lors d’un pari sur un match football où l’équipe favorite est celle qui reçoit. Un parieur qui décide de jouer en double chance la victoire de l’équipe à domicile (1) et le match nul (n), joue clairement la prudence.
La réalité est quand dans ce cas de figure les cotes sont souvent trop faibles (généralement autour de 1,10 1,15). Elles ne suffisent donc pas pour être rentables sur le long terme. Il vaut mieux privilégier le pari remboursé pour un des résultat.

Présent chez quasiment tous les bookmakers

Vous pouvez trouver ce type de paris chez quasiment tous les bookmakers. La forme la plus courante de ces cover bets, est ce que l’on appele Draw No bet (DNB). Le draw no bet signifie que votre mise sera remboursée s’il y a match nul. Désormais les bookmakers élargissent leurs offres de paris en proposant des paris remboursés sur autre chose que le match nul. Par exemple une victoire de l’équipe 1, et un pari remboursé si l’équipe 2 gagne. Bref toutes les combinaisons sont possibles pour mettre en place des couvertures

Néanmoins si ce type de pari n’est pas disponible, il vous est possible de calculer comment se faire rembourser.

calcul mises

Des calculs simples pour couvrir sa mise

Sortons les calculettes, on va faire simple parce qu’on n’aime pas tous faire des maths.

Dans cet exemple nous prendrons un match où la cote à domicile est de 2, la cote du nul est de 3.

Dans cet exemple on dira que l’on veut miser 10 euros au total. On choisit de miser sur le match nul, et de se couvrir au cas où le favori l’emporte.

Nous allons d’abord calculer combien il faut miser pour couvrir sa mise avec le choix de la cote à domicile (1). C’est simple il suffit de diviser la mise totale par la cote, c’est à dire 10 / 2 = 5. On mettra donc 5 de nos 10 euros sur le choix (1) pour couvrir notre mise.

Comme nous avons utilisé 5 euros sur le résultat (1), il est facile de déduire qu’il nous reste 5 euros à jouer sur le match nul. Comme la côte du match nul est de 3, nous aurons 5 x 3 = 15 euros – les 10 euros totaux de mise = bénéfice possible de 5 euros.

Nous avons donc posé 5 euros sur le (N) et 5 euros sur le (1) pour la couverture.

Pour résumer les cas de figure possibles dans cet exemple :

Si l’équipe favorite (1) l’emporte, les 10 euros que l’on gagne correspondent au montant total de la mise, donc le pari est remboursé.

S’il y a match nul, on gagne 15 euros auquel il faut retirer les 10 euros de mise, donc 5 euros de bénéfice.

Si le 2 l’emporte, perte sèche des 10 euros de mise.

Certes la couverture est moins rémunératrice que jouer le match nul seul. Mais comme vous limitez grandement les risques de perte, ça vous assurera des gains beaucoup plus fréquents.

couverture paris sportifs

La couverture : complément avantageux d’une méthode

Dans la cadre d’une méthode pour les paris sportifs qui consiste à jouer l’équipe à domicile. La couverture est utilisée comme un bon outil afin de sécuriser les gains.

D’une façon générale cette méthode du « cover bet » peut être utilisée sur tous les types de paris et même sur des paris de type différents. Par exemple, on peut très bien choisir de parier sur un nombre de buts inscrits dans un match et couvrir ce pari par la victoire du favori. Pour déterminer le montant des mises on suivra exactement la même méthode. On calculera d’abord le montant à mettre pour couvrir, en divisant la mise totale par la cote. Puis il faut miser ce qu’il reste de votre mise, sur votre pari principal

Evidemment si cela rend les gains plus fréquents, cela diminue d’autant le bénéfice par rapport à un pari sportif standard. Mais l’objectif d’un bon parieur est d’être gagnant sur le long terme. Et la couverture est d’un des outils qu’il est indispensable de maîtriser afin de gagner aux paris sportifs.

Couvrir ses paris en live

Cette technique consiste à couvrir un pari que vous avez effectué avant la rencontre et qui semble mal engagé. Ça ressemble à du cash out mais sans ses défauts. Le cash out n’est pas souvent disponible. De plus il se situe souvent à des bas niveaux de cote.

Prenons l’exemple d’un match de tennis pour lequel vous avez misé sur un joueur avant la rencontre. Or le déroulement du match vous fait penser qu’il ne gagnera pas. Il peut être parfois pertinent de miser sur l’autre joueur ce qui permet de limiter les pertes.

Néanmoins ce genre de cas de figure doit vraiment rester exceptionnel. Il faut simplement être attentif au déroulement du match dans son ensemble et non pas seulement les instants le plus récents. En sport rien n’est jamais sûr et couvrir un match mal engagé peut vous éviter de cumuler des pertes trop importantes.

Si vous cherchez le bookmaker qui propose les cotes les plus élevées sur le foot.

Alors inscrivez-vous sur Unibet et profitez du bonus de bienvenue de 100 euros offerts sur votre premier pari. Je gagne sur Unibet

Aide ton pote qui perd tout le temps, partage 🙂

8 Comments

Scroll Up